Crédit : nous remercions tous nos partenaires (dont CNES, ESA, NASA, etc) pour les images et photos mises à notre disposition.
 

————LPC2E ————
Reproduction interdite
sans autorisation préalable

      
 

 

Les infos du LPC2E

20 janvier 2014 - Hello world !

C'est par ces mots sur le compte Twitter de la sonde Rosetta que l'ESA a annocé officiellement le réveil de la sonde, partie à la poursuite d'une comète depuis 2004 et placée en hibernation en Juin 2011.
La sonde de l'Agence Spatiale Européenne n'est pas au bout de ses peines puisqu'il lui reste à parcourir quelques 10 million de km avant d'atteindre son but: la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

Plus d'informations sur le site de l'ESA

20 janvier 2014 - Réveil de la sonde européenne cométaire "Rosetta" en route vers la comète Churyumov-Gerasimenko

La sonde ROSETTA de l'Agence Spatiale Européenne, en route vers la comète Churyumov-Gerasimenko a été placée en hibernation le 8 Juin 2011. Elle se réveillera le 20 janvier 2014 (10:00 AM GMT) pour une arrivée sur la comète prévue en août 2014.

voir le site de l'ESA



A cette occasion le LPC2E et l'Université d'Orléans organisent une journée d'accueil des scolaires et une conférence ouverte au public Rosetta : à la poursuite de la Comète, le 20 janvier 2014 à 20h30.

10 juin 2013 - Le LPC2E participera à la mission Solar Probe Plus de la NASA

Le 10 juin 2013, le président du CNES a signé un accord avec la NASA, rendant ainsi officiel l'engagement de la France dans la future mission Solar Probe Plus. Ceci est une excellente nouvelle pour le LPC2E, qui participe activement à cette mission "flagship" de la NASA.

Solar Probe Plus (SPP), dont le lancement est prévu en juillet 2018, sera le premier satellite artificiel à pénétrer dans une atmosphère stellaire: SPP s'approchera jusqu'à 10 rayons solaires du Soleil, dans une région-clé pour comprendre les processus de chauffage et d'accélération du vent solaire. D'énormes défis technologiques attendent cette mission en raison des températures extrêmes attendues.

Le LPC2E est le seul laboratoire non-Américain à fournir un instrument sur SPP: il s'agit d'un capteur magnétique AC de type "search-coil" pour la mesure des fluctuations du champ magnétique. Ce capteur est intégré dans une suite instrumentale qui est sous la responsabilité de l'université de Berkeley. Ses mesures viendront compléter celles d'un autre capteur du LPC2E à bord du satellite Solar Orbiter de l'ESA. Ce dernier sera lancé un an avant, restera à plus grande distance du Soleil, mais sortira du plan de l'écliptique.

L'équipe projet du LPC2E participant à SPP: Clémence Agrapart, Thierry Dudok de Wit, Patrice Fergeau, Guillaume Jannet, Volodya Krasnoselskikh, Matthieu Kretzschmar, Philippe Martin, Jean-Louis Pinçon, Maria Timefeeva

Site de SPP http://solarprobe.jhuapl.edu