• ACES
 • AM²P/MMO/BepiColombo
 • CHARM
 • COSIMA/ROSETTA
 • CUSP2002
 • DEMETER
 • DOUBLE STAR
 • HOTPAY-2
 • ISOPROBE/ARCAD3
 • MARS-GEOMICROPAL
 • MEMO/INTERBAL
 • MIP/ROSETTA
 • PWA/CASSINI-HUYGENS
 • PWS/PHOBOS
 • SOLAR ORBITER
 • STAFF/CLUSTER
 • TARANIS
 • TBF/ARCAD3
  WHISPER/CLUSTER

 
 • AMON
 • AMON-RA
 • ELHYSA
 • STAC
 • SALOMON
 • SALOMON-N2
 • SPIRALE
 
 • PROGRA2
 
 • SuperDarn
 
 • RE-SMIC (CIMS)
 • TOF-SIMS
 
 • Radiohéliographe
 • Radiotélescope
 • LOFAR
 
 • Modélisation d'une antenne électrique
 • Distribution en énergie de champs turbulents
 • MIPLASMO
 • Assimilation de données chimiques
 • Les réseaux de neurones dans les plasmas spatiaux
 • Fonction de distribution des ondes
 
 • SWAN
 • PRASSADCO
Crédit : nous remercions tous nos partenaires (dont CNES, ESA, NASA, etc) pour les images et photos mises à notre disposition.
 

————LPC2E ————
Reproduction interdite
sans autorisation préalable

  Expériences sous-ballons

    

 

 

Le compteur de particules STAC (Stratospheric and Tropospheric Aerosols Counter), utilisé depuis 1995 est un instrument de mesure in-situ de la concentration en aérosols dans l'atmosphère terrestre. Il a d’abord été développé par le LMD. Depuis 2005 le compteur est sous la responsabilité technique et scientifique du LPC2E. Il est embarqué à bord de ballons de type BSO (Ballons Stratosphériques Ouverts) mis en oeuvre par le CNES.
STAC permet d'obtenir des profils de concentration pour des particules liquides de diamètres supérieurs à 0.35 micromètres, et pour des particules solides de diamètres supérieurs à 1 micromètre. Les mesures sont effectuées depuis la moyenne troposphère jusque dans la moyenne stratosphère. Il est embarqué à bord de différentes nacelles, notamment ELHYSA, SPIRALE et SALOMON. Les ballons emportant STAC sont lancés depuis Aire sur l'Adour (France), kiruna (Suède) et Teresina (Brésil).

 

Contact : J.B. Renard