• ACES
 • AM²P/MMO/BepiColombo
 • CHARM
 • COSIMA/ROSETTA
 • CUSP2002
 • DEMETER
 • DOUBLE STAR
 • HOTPAY-2
 • ISOPROBE/ARCAD3
 • MARS-GEOMICROPAL
 • MEMO/INTERBAL
 • MIP/ROSETTA
 • PWA/CASSINI-HUYGENS
 • PWS/PHOBOS
 • SOLAR ORBITER
 • STAFF/CLUSTER
 • TARANIS
 • TBF/ARCAD3
  WHISPER/CLUSTER

 
 • AMON
 • AMON-RA
 • ELHYSA
 • STAC
 • SALOMON
 • SALOMON-N2
 • SPIRALE
 
 • PROGRA2
 
 • SuperDarn
 
 • RE-SMIC (CIMS)
 • TOF-SIMS
 
 • Radiohéliographe
 • Radiotélescope
 • LOFAR
 
 • Modélisation d'une antenne électrique
 • Distribution en énergie de champs turbulents
 • MIPLASMO
 • Assimilation de données chimiques
 • Les réseaux de neurones dans les plasmas spatiaux
 • Fonction de distribution des ondes
 
 • SWAN
 • PRASSADCO
Crédit : nous remercions tous nos partenaires (dont CNES, ESA, NASA, etc) pour les images et photos mises à notre disposition.
 

————LPC2E ————
Reproduction interdite
sans autorisation préalable

  Expériences spatiales

    

 

 

DEMETER (Detection of Electro-Magnetic Emissions Transmitted from Earthquake Regions), Microsatellite en opération dédié à l'étude des perturbations ionosphériques associées à l'activité sismique.



DEMETER est le premier microsatellite scientifique de l'agence spatiale française (CNES).

Le LPC2E assure la responsabilité scientifique et technique de la partie scientifique du microsatellite.

Il a été lancé avec succès le 29 Juin 2004. L'aspect "surveillance" de la mission impose un effort important d'acquisition, de traitement et de diffusion des données, pendant la mission, mais également pendant les années qui suivront.

La possibilité d'enregistrer des données tout le long de l'orbite avec une grande résolution a permis de mettre en évidence des émissions naturelles dont on ne connaissait pas l'étendue. Par exemple, DEMETER a enregistré des ondes quasi-périodiques de type « hiss », générées dans les 2 hémisphères et se propageant jusqu'à l'équateur. Ces ondes sont observées sur plusieurs demi-orbites consécutives ce qui montre leurs extensions temporelles et spatiales.

Il est encore beaucoup trop tôt pour avoir des résultats concernant l’objectif scientifique principal de DEMETER car nous voulons traiter le problème du point de vue statistique. Les données séismiques sont traitées conjointement avec l’orbitographie de DEMETER pour trouver les cas où DEMETER est proche (en distance et en temps) d’un tremblement de terre et une fonction du centre de mission permet d’extraire de la base de données les cas les plus favorables.

Des informations plus complètes sont données sur le site du centre de mission DEMETER : http://demeter.cnrs-orleans.fr.
Egalement, le site du CNES sur le projet DEMETER : http://demeter-mission.cnes.fr

>>> en savoir plus

 

Contact : M. Parrot

 

 

 

 

Vue d'artiste du micro-satellite DEMETER

expériences avec traitements scientifiques en cours